Productions

Opéra-comique

Les Deux chasseurs et la laitière

Egidio Romualdo Duni

« Les Deux chasseurs et la laitière » est une comédie en un acte du librettiste Louis Anseaume, mise en musique par le compositeur italien Egidio Romualdo Duni, (Matera 1708 - Paris 1775 ). Libre adaptation par le librettiste Anseaume de deux fables de la Jean de La Fontaine – « La Laitière et le pot au lait » et « L’Ours et les deux compagnons » – ce délicieux petit opéra, finement ciselé, à la musique élégante, gracieuse autant qu’inspirée, fut représenté pour la première fois sur le Théâtre des Comédiens Italiens le 21 juillet 1763.

Concert

Le Voyage d’Anne de La Barre au Septentrion

Récital de Lucile Richardot

En raison de sa vie peu commune et de la littérature qu'elle a suscitée, Anne Chabanceau de La Barre (1628-1688) fut certainement la plus célèbre chanteuse du XVIIe siècle. Née dans une illustre famille de musiciens (Joseph Chambanceau de la Barre était son frère), l’une des premières femmes à faire partie de la musique de la Chambre du Roi Louis XIV, sa renommée dépassa les frontières pour s’étendre en Europe jusqu’aux lointaines cours scandinaves.

Concert conté

Les Aventures burlesques de Monsieur Dassoucy

Œuvre inédite

Cela faisait des années que je rêvais de bâtir un programme musical sur l’extravagant Charles Dassoucy, poète, compositeur, luthiste, voyageur, aventurier, mais un petit détail m’avait toujours arrêté : sa musique n'était pas disponible ! En effet, de ses Airs à quatre parties publiées en parties séparées par Pierre Ballard en 1653, la partie de dessus était considérée comme perdue ...

Concert mis en espace

Le Bestiaire baroque de Faenza

Hommage à Jean de La Fontaine

Innombrables les moutons des bergères et bergers de nos airs pastoraux, innombrables les oiseaux, présents aussi les ânes autant que les chiens, qu’ils soient bergers ou chasseurs. On voit passer aussi des chats, des abeilles, des papillons aussi bien que des bêtes féroces : des lions, des tigres, des ours et des serpents. Nous puisons abondamment, pour la partie musicale de ce programme, dans le charmant répertoire de fables de La Fontaine, mises en musique dans les recueils de Poésies Spirituelles et morales, publiés dans les années 1730. Nous rendrons ainsi hommage au poète né il y a 400 ans.

Concert

Le Délire des lyres

Un quatuor à deux

Francisco Mañalich et Marco Horvat font partie de ces très rares interprètes contemporains à avoir repris le flambeau de cette tradition du chant sur l’instrument. Marco Horvat la pratique depuis des années en s’accompagnant au théorbe, au luth, ou à la lira. Francisco Mañalich l’a développée de manière très originale sur la basse de viole, instrument que l’on disait au XVIIe siècle propre à s’accompagner soi-même, ce que personne, à ce jour n’avait jamais tenté. Ces deux musiciens au voix et aux instruments parfaitement complémentaires, devaient donc se rencontrer et se devaient de monter ensemble un programme à leur mesure, où les nombreuses combinaisons de voix et d’instruments qu’ils sont susceptibles de créer trouveraient un répertoire à servir.

Concert

Une Guerre de mots

Chants de dévotion au temps des guerres de religion

La France connut, à la charnière des XVIe et XVIIe siècles, entre Réforme et Contre-réforme, une intense activité de création artistique. Dans le domaine de la musique de dévotion, compositeurs, catholiques et protestants se livrèrent à une sorte de course de vitesse d’autant plus acharnée que le camp de la Réforme avait en ce domaine une avance certaine : la pratique des psaumes traduits en français attirait de nombreux fidèles et n’avait pas d’équivalent conséquent chez les catholiques.

Spectacle tout-public : de 7 à 107 ans

Et bien, chantez maintenant !

Fables en musique

Jean de La Fontaine adorait la musique et nous, musiciens, le lui rendons bien : nous adorons ses fables, ses poèmes et ses contes. Aussi, nous devions-nous de célébrer le 400e anniversaire de sa naissance par une création où la musique s’octroie la part du lion.

Tournées fluviales

Le Salon itinérant

Acte II : printemps 2021

Depuis notre implantation en Champagne-Ardenne, voilà maintenant dix ans, nous parcourons la Région Grand Est – où nous sommes conventionnés – en inventant des formes nouvelles, susceptibles de redonner un sens à une convivialité inspirée des salons du XVIIe siècle et qui constitue l’objet central de nos recherches. Pour pousser ce projet plus loin, nous avons eu l’idée de créer un salon itinérant, qui irait au-devant des publics là où ils habitent.

Concert en famille

Le Baroque expliqué à mon père

Récital

Clélia Horvat baigne dans la musique baroque depuis son plus jeune âge. Fille d’une chercheuse du CNRS spécialisé dans les arts du spectacle au XVIIe siècle et d’un chanteur-théorbiste, elle n’a pas cherché à échapper à cet atavisme familial, bien au contraire : elle a souhaité, dès l’âge de 6 ans, intégrer la Maîtrise du Centre de Musique baroque de Versailles, le chœur d’enfants le plus prestigieux pour l’interprétation de la musique baroque française.

Quoi d’étonnant, dans ces conditions, que le père et la fille se produisent en duo depuis que Clélia a fêté ses 10 ans ? Leur programme, plein de clins d’œil complices et de surprises, parcourt ce XVIIe siècle qui a connu la naissance de l’opéra et qui, dans une profusion de fantaisie créatrice, a inventé pratiquement toutes les formes musicales que nous connaissons aujourd’hui. Nous croiserons ainsi des compositeurs trop oubliés aujourd’hui, mais qui furent en leur temps considérés comme des maîtres : Bellerofonte Castaldi, Giulio Caccini, Luigi Rossi, Charles Dassoucy, Honoré d'Ambruys, Henry Purcell, Claudio Monteverdi.

Concert mis en espace

Le Chant des Arcanes

Un Tarot en musique

La Musique et les Tarots : l’une et l’autre sont des révélateurs, ils vibrent, ils résonnent à l’unisson des fréquences de l’âme, donnant corps et sens aux symboles universels qui accompagnent l’être humain depuis la nuit des temps.

Ce spectacle propose un double cheminement. Celui des Arcanes, d’abord, dont le message est susceptible de nous guider dans la recherche d’une juste conjonction entre le Ciel et la Terre. Celui de la musique, ensuite, tout aussi mystérieux et inattendu que celui des Lames du Tarot.

Concert-apéritif

Les Quatre saveurs de l'amour

Exercices de style en quatre langues

Comme dans le fameux livre de Raymond Queneau, tout est dans le style ! Notre histoire  – celle du classique trio amoureux traitée dans le genre du vaudeville et dans le cadre d'un cabaret où le public est confortablement attablé devant un verre – sera racontée quatre fois de suite, dans quatre langues différentes : le français d’abord puis l’espagnol, l’anglais et l’italien. À chaque fois, les personnages, leur ton, leur langage, leur musique se mettra à l’unisson de la nation évoquée. Quatre pays, quatre cultures, quatre goûts : nous explorerons les variations entre la France sucrée, l’Espagne salée, l’Angleterre amère et l’Italie acide et, en quatre services, servirons un petit apéritif évoquant ces saveurs. L’occasion d’un déplacement gustatif dans l’espace-temps musical baroque que le public appréciera non seulement des yeux et des oreilles mais aussi du palais.

Spectacle tout public

Polichinelle et Orphée aux Enfers

Comédie musicale marionnettique

"Polichinelle et Orphée aux Enfers est un spectacle qui conjugue avec légèreté et plaisir la découverte d’un répertoire enchanteur trop peu connu et un hommage immémorial à la pétulance ainsi qu’à la rouerie des marionnettes à gaine. Quelle belle idée que d’avoir demandé à Nicolas Gousseff – militant infatigable de la marionnette, virtuose de la gaine et de la technique du corps-castelet – d’incarner aux côtés des comédiens-chanteurs de l’ensemble Faenza ce diabolique mais sympathique Polichinelle ! Avec économie de moyens mais grande technicité, avec humour et drôlerie, Faenza gagne son pari et … « relève le gant » !

Anne-Françoise Cabanis, directrice du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes de Charleville-Mézières

Concert mis en espace

Le Salon de Musique

Le Baroque à la Carte

Pour renouer avec l’esprit de divertissement et de sociabilité caractéristiques des ruelles du Grand Siècle, Faenza s’est amusé à concevoir un spectacle «à la carte», au sens propre du terme. En se servant d’un jeu de tarots, le public sera amené à composer lui-même une soirée unique que les interprètes découvriront avec lui au fur et à mesure que les onze arcanes – tirées au hasard sur un total de vingt-deux – seront dévoilées. Une façon de donner au public l’envie de revenir pour un prochain tirage qui ne manquera pas de produire, chaque soir, un résultat inattendu.

Concert

L'Anatomie de la mélancolie ou les Douze merveilles du Monde

Musiques anglaises du XVIIe siècle

L’Anatomie de la Mélancolie de Robert Burton, publié en 1623, a été un grand succès de librairie tout au long du XVIIe siècle et a été traduit dans plusieurs langues. Cet ouvrage monumental, sérieux et délirant à la fois, entend concentrer le monde à la façon d’un Cabinet de Curiosités. Burton nous entraine dans un grand voyage macroscopique et microscopique, explorant le monde entier comme il explore les tréfonds de l’âme tourmentée de l’homme baroque, en proie au tensions métaphysiques les plus violentes. Faenza en donne ici une lecture ... musicale.

Concert

Le Théâtre de la dévotion ou l'Opéra de l'âme

Domenico Mazzocchi : musiques de dévotion à Rome au temps de la contre-réforme

Le début du XVIIe siècle, à l’évidence, est une période charnière dans l’histoire de la musique. La naissance et l’essor de la monodie accompagnée en Italie et sa propagation dans le reste de l’Europe ont bouleversé les fondements même de l’écriture musicale et ont ouvert la voie à la musique dramatique.

Concert

Madrigaux et sonates de Giovanni Zamboni

Le Monteverdi des Lumières

Giovanni Zamboni, virtuose de l’archiluth, du clavecin et de divers instruments dans la première moitié du XVIIIe siècle, a été non seulement l’un des derniers luthistes italiens, mais aussi le dernier grand madrigaliste de l’histoire de la musique. Si les deux cycles de madrigaux qu’il nous a laissés n’ont jamais été publiés – faute de suciter l’intérêt des contemporains pour une forme passée de mode – ils constituent pourtant un splendide hommage aux maîtres du passé en même temps qu'un trésor de fantaisie et d'invention. Faenza leur redonne aujourd’hui une nouvelle vie.

Concert

Concerto Madrigalesco de Ercole Bernabei

Un grand musicien tiré de l'oubli

Originaire de Caprarola, Bernabei avait d’abord été l’élève d’Orazio Benevoli, maître de musique des plus réputés, avant d’entrer en 1653 à Saint-Louis des Français en tant qu’organiste puis d’y devenir maître de chapelle, de 1667 à 1672. En 1672, il fut nommé maître de chapelle de la Cappella Giulia à la cour pontificale. Il quitta ses fonctions au Vatican au bout de deux ans pour se rendre à la cour de Munich auprès de l’Électeur Ferdinando Maria de Bavière, où il succéda à Johann Kaspar Kerll et où il resta jusqu’à sa mort, en 1687. Le Concerto madrigalesco a tre voci diverse, dédié à Flavio Orsini, duc de Bracciano, constitue l’une de ses œuvres les plus originales.

Concert instrumental

Une soirée chez Christine de Suède

Christine de Suède est certainement la souveraine la plus atypique de l’histoire des monarchies européennes et l’une des figures féminines les plus marquantes du XVIIe siècle.

Concert mis en espace

Le Carnaval, 1675

Les meilleurs succès des comédies-ballet de Molière, choisis par Lully lui-même ...

Le 17 octobre 1675, Lully fit donner à la Cour puis au Palais-Royal, un Ballet-Mascarade intitulé Le Carnaval. Ecrit sur des textes de Molière, Benserade et Quinault, il était composé de neuf entrées, chacune reprenant les meilleurs succès tirés d’ouvrages antérieurs : Le Bourgeois Gentilhomme, Les Noces de Village, Monsieur de Pourceaugnac, Le Ballet de Flore, La Pastorale Comique.

Concert

Amorosa Fenice

Musiques de Giulio San Pietro de' Negri

Parmi toutes les figures – fascinantes mais aujourd’hui quelque peu oubliées – qui peuplèrent le monde de la monodie italienne du premier XVIIe siècle, Giulio San Pietro de’ Negri est probablement l’une des plus intéressantes. Il aurait publié au moins onze volumes de musique vocale profane et sacrée entre les années 1605 et 1620. Dans ce corpus figurent bon nombre de pièces étonnamment originales, même au regard des standards pourtant expérimentaux de l’époque.

Récital

Récital Marco Horvat

Le livre de chant de Marco Horvat - récital de chant au luth

Marco Horvat est un des très rares interprètes contemporains à avoir repris le flambeau de la tradition du chant au luth. Au cours des années, il a développé son propre répertoire, en puisant dans les sources françaises et italiennes du XVIIe siècle, avec une naturelle prédilection pour les deux maîtres de cet art que furent Giulio Caccini en Italie et Michel Lambert en France.

Il nous livre ici son « livre de chant », inspiré de ces précieux manuscrits compilés au XVIIe siècle par des interprètes anonymes.

Concert

Il Giardino di Giulio Caccini

Monodie italienne

«Ils me dirent n'avoir jamais, jusqu'alors, entendu de musique pour une voix seule, sur un simple instrument à cordes, qui eût si grande puissance à émouvoir les passions de l'âme.»
                      Giulio Caccini, Le Nuove Musiche, 1602

Concert

Métamorphoses

Concert inclassable

Le projet Métamorphoses est né de la rencontre, à Rome, des ensembles Ecovanavoce et Faenza. Venus d'horizons différents – musiques actuelles pour l'un, musiques anciennes pour l'autre – mais partageant une même vision artistique et de profondes affinités, ils ont entrepris de mettre en commun leurs moyens afin de revisiter les plus belles pages des répertoires médiéval, renaissance et baroque et de les travailler comme des “standards”, utilisant pour ce faire tous les moyens de la musique actuelle. Ce faisant, ils proposent une approche différente des répertoires anciens, susceptible de redonner à ces musiques un second souffle, à l'unisson de ce qui se pratique déjà depuis longtemps dans le domaine des musiques traditionnelles du monde entier.

Suivez-nous

Région Grand Est DRAC

Lettre d'infos

Translations by Sally Gordon Mark

Design by pierO'n Mu Graphistes · Web by KWC · © 2017 Faenza